Planeur à puissance embarquée ( Jacques NOËL )
L’avènement des planeurs à puissance embarquée a entraîné une évolution dans le vol à voile.
Qu’ils soient autonomes ou « turbo », leur exploitation dans des mains inexpertes serait préjudiciable.
Certains pilotes pensent que la possession d’un planeur autonome ou turbo, performant, permet de pallier leurs méconnaissances et lacunes. Il n’en est rien !
D’autres pilotes plus amateurs s’imaginent qu’un turbo ou un moteur va corriger une erreur de jugement, car il suffira de lancer le moteur... erreur grossière. Le moteur doit être un facteur de sécurité, pas de risque.
Pour bien dominer le sujet, il faut une parfaite connaissance du matériel utilisé et une bonne maîtrise de l’environnement. Les cadres du vol à voile que sont les instructeurs sont là pour vous aider. Faites appel à leurs conseils. Rien n’est anodin quand il s’agit de découvrir une nouvelle « machine », encore moins quand il s’agit d’évoluer dans un environnement hostile qu’est la montagne, où l’homme n’est que toléré.
Les planeurs autonomes peuvent être sujets à de petits problèmes mécaniques systématiques gênants lorsqu’ils se produisent en vol. Il faut donc, autant que possible, les connaître et les résoudre par une maintenance préventive, et une surveillance toute particulière de certains points spécifiques à chaque type de machine.
La bonne pratique pour y faire face est de s’instruire de l’expérience des autres (et partager la sienne), via les contacts avec les pilotes expérimentés sur son type de machine, les forums, les groupes, etc.
Cet ouvrage a été conçu dans cet esprit.

Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté

54.166.188.64